Ton « package » de zèbre hypersensible HP, est-ce un don ou un frein pour entreprendre ?

Zèbre hypersensible HP | Don ou frein pour entreprendre ?

Entrepreneuse, tu n’arrêtes pas de te questionner. Ton cerveau est en ébullition permanente et tu procrastines au lieu d’avancer. Tu es multipotentiel, et il est fort possible que tu sois zèbre hypersensible. Et ça te pèse. Je vais te partager l’histoire d’une femme entrepreneuse, et on va évoquer ensemble plusieurs caractéristiques qui vont t’aider à voir les choses autrement.

Le « portrait-robot » d’une entrepreneuse zèbre hypersensible qui réussit

Laure a un projet qui lui tient à cœur : créer une structure d’accueil intergénérationnelle pour les enfants et les aînés. Pour permettre à la fois aux enfants de se développer selon leurs talents naturels, et aux aînés de transmettre et de se sentir utiles.

Magnifique idée !

Seulement voilà : Laure est zèbre hypersensible. Elle se pose une multitude de questions, et pense que son « diagnostique » plutôt atypique va l’empêcher d’aller jusqu’au bout de son projet. Car elle a tellement de manques, tellement de choses qu’elle ne sait pas faire ou qu’elle fait mal. Son projet vibre fort mais elle a peur de quitter son job pour se lancer. Et si c’était un échec ? Car son « package » de zèbre hpe lui pèse.

Elle se dit trop émotive, papillon, impatiente, perfectionniste, idéaliste, et j’en passe. Et pas assez fonceuse, assidue, organisée, tenace…

Laure me décrit le « portrait-robot » d’une entrepreneuse qui réussit, qui est patiente et organisée, persévérante et courageuse, avec une énergie à toute épreuve, toujours d’humeur égale et de relations faciles, qui n’a pas peur des administrations et se sent à l’aise pour parler d’elle…

Le travail que je mène avec Laure depuis plusieurs semaines contribue à déjouer toutes ces croyances. Et l’horizon s’éclaircit !

Car elle commence à sentir que sa « zébritude », c’est un cadeau, un potentiel émotionnel et l’hypersensibilité incroyable . C’est à elle de l’accepter, de le chérir, de le développer, de le déployer dans toute sa puissance.

Avant de lire plus loin, tu veux vérifier si tu fais bien partie des zèbres hypersensibles dont je parle ?

Je te propose cet auto-test rapide.

Les 11 dons de zèbre hypersensible et entrepreneuse

J’avais donc envie de te retracer ici les éléments dont me parlent mes clientes en tant que « manques », « pas assez », « difficultés » mais qui sont pour moi de formidables opportunités de rayonnement et de business.

1. Empathie

L’empathie, c’est quelque chose que les zèbres hypersensibles possèdent de façon naturelle.

Effectivement, mes clientes me disent qu’elles sont de vraies éponges. Que les émotions des autres, elles les ressentent, elles les boivent, elles les prennent pour les siennes. Résultat : elles ont envie d’aider, d’alléger, de sauver. En se mettant dans le rôle de sauveteuses, elles se perdent elles-mêmes, se vident de leur énergie et l’effet n’est plus celui attendu. Elles ont aussi du mal à facturer leurs services car elles pensent aux difficultés financières dans lesquelles cela peut mettre leurs clients…

La solution, c’est d’apprendre à gérer ses frontières personnelles, de se protéger des émotions trop violentes des autres, de s’en abstraire, de les placer dans un coffre imaginaire le temps d’un soin, d’une séance, d’une relation.

Car à partir du moment où l’on arrête d’être éponge émotionnelle, on peut avoir des connexions fortes avec nos clients, nos prospects, nos partenaires. Grâce à cette empathie exceptionnelle on peut comprendre leurs besoins de façon juste et fine. On peut donc transformer cette bienveillance et empathie naturelle en un outil professionnel. Et ce n’est pas le hasard que beaucoup de zèbres hpi excellent dans les métiers d’aide, d’accompagnement, de conseil : c’est leur don d’empathie qui ouvre le chemin.

2. Intuition

Si l’empathie nous permet de comprendre et vivre l’émotion et l’état de la personne en face, l’intuition nous permet de saisir l’environnement changeant dans sa globalité.

Et ce qui peut être un frein à l’entrepreneuriat, c’est d’essayer de nier cette capacité et de ne pas faire suffisamment confiance à cette intuition, à ce sixième sens. De se couper de quelque chose d’essentiel.

En revanche, en développant ton intuition, tu peux développer ta pleine puissance, pour prendre de bonnes décisions, pour réagir avec pertinence, pour saisir les opportunités qui ont du sens pour toi. Utilise ce haut potentiel intuitif.

Formation en ligne : Comment entreprendre de façon agile et intuitive ?

3. Inventivité vs productivité

Ton côté zèbre hypersensible a un million d’idées à la seconde, c’est un fait ! Ta pensée en arborescence te gratifie d’une fontaine d’inspiration.

Le revers de la médaille, c’est qu’en tant qu’animal à rayures, tu n’es pas forcément productive, tu as du mal à aller jusqu’au bout de ton idée, de la mettre en place.

Ok, j’en conviens. La question est : est-ce qu’en te forçant, en t’astreignant à une discipline militaire tu seras plus productive ? J’en doute.

En revanche, ce qui est sûr, c’est que même si tu ne mets en place qu’une petite partie de tes idées, ça donnera des résultats formidables de business. Tu n’as pas besoin de mettre en place toutes les idées, d’aller au bout de la chacune pour être efficace.

Mais tu pourras mettre en place l’état de flow dans lequel tu es très productive.

Formation en ligne : Comment entreprendre de façon agile et intuitive ?

4. Curiosité et soif d’apprendre

Cette curiosité extraordinaire que tu possèdes depuis ton enfance te joue parfois des tours. Les autres ne comprennent pas ton fonctionnement. On dit que tu t’éparpilles, que l’on n’arrive pas à te suivre, que tu papillonnes, que tu es dilettante en tout, jamais experte. Et parfois tu te critiques durement concernant les 50 onglets ouverts de ton navigateur et 10 livres jamais lus qui attendent sur l’étagère…

Cependant, si tu es entrepreneuse, et de surcroît si tu vis une reconversion, cette envie d’apprendre, c’est de l’or pur. Tu as déjà une carrière, tu as déjà appris beaucoup de choses, tu as déjà des diplômes. Et là, tu dois apprendre un nouveau métier, le métier d’entrepreneuse. Pour le coup, cela ne te fait pas peur car tu adores ça.

Je peux te garantir que ce n’est pas la même choses pour ceux qui n’aiment pas apprendre. Faire une formation à 40 ans, c’est dur. Changer les habitudes, encore plus. Se sentir une éternelle étudiante, cela ne plaît pas à tout le monde ! Alors, profite de cette capacité de surdoué, de ce plaisir d’évoluer constamment et accepte de t’éparpiller pour t’enrichir encore plus.

5. Émotivité

Perso, en tant que Zèbre hypersensible, il m’ arrive régulièrement d’avoir des larmes aux yeux quand je fais des masterclasses parce que les prises de conscience des participantes me touchent. Il m’arrive d’avoir beaucoup d’émotion lors des coachings car je saisis l’émotion de ma coachée.

Cela était longtemps mon frein. Étant manager dans ma vie précédente, j’avais très peur de montrer mes émotions lors des entretiens d’évaluation de mes collaborateurs, quand je leurs parlait de leurs talents et de l’atteinte de leurs objectifs, j ’avais peur de brouiller mon image de chef. S’ils avaient remarqué ma sensibilité, auraient-ils traduit cela comme un manque de force de caractère… ? Ma pensée m’empêchait de me confier plus ouvertement.

Je me sentais dépassée, je m’en voulais, j’essayais d’être « forte » donc insensible. Et cela ne me correspondait pas, je perdais beaucoup d’énergie pour cacher mes émotions (sauf au cinéma où je pleure toujours comme une baleine ou une madeleine, comme tu veux, hein!)

Cela était une révélation pour moi quand j’ai décidé d’accepter cette émotivité. Je la vis à fond, je le dis ouvertement à mes coachées, en expliquant exactement ce qui me touche. Et elles en sont reconnaissantes car elles ressentent ma présence, et cela leur donne l’autorisation de vivre leurs émotions à elles.

C’est finalement une histoire d’acceptation. Et tu peux toi aussi transformer ce frein en don exceptionnel. Ton émotivité te rend ta personnalité plus humaine car plus vulnérable, plus proche de tes clients parce que cette vibration émotionnelle, ils la ressentent.

6. Haut potentiel verbal

Le zèbre surdoué possède un débit de paroles assez déroutant. Et la peur que je rencontre chez mes clientes, c’est de ne pas pouvoir s’exprimer avec clarté, de ne pas être entendue et comprise par les clients et les prospects. De là vient la peur de vidéo, de présentations et de pitch en tout genre.

Cependant, il y a autre chose encore. Les « atypiques » ont la sensibilité, le perfectionnisme des mots, chaque mot a pour eux un sens précis. Nous aimons bien utiliser les mots justes, et avons beaucoup d’exigence envers nos productions écrites ou orales.

Et cette intelligence est assurément un don car ce perfectionnisme de mots, relié au flot d’idées et de métaphores naissantes, te permet de traduire exactement ce que tu as envie de dire.

Comment desserrer le frein si tu n’écris rien et que tu procrastines pour te faire connaître ? Accepte de ne pas être claire mais utilise tes émotions, et les paroles viendront, justes, du fond de ton cœur.

Mon expérience me dit que quand je suis dans le flow, quand je parle d’un sujet qui me passionne, quand je suis saisie par une émotion profonde, les mots viennent comme par magie.

7. Indépendance

Je parie que l’une de tes valeurs principales, c’est la liberté, l’indépendance, l’autonomie.

Quelle aubaine avec ce mode de fonctionnement si tu es entrepreneuse !

Car tu n’as pas besoin d’être assistée et tenue par la main pour te diriger et diriger ton entreprise.

L’autonomie peut cependant se transformer en frein quand ça nous empêche de demander de l’aide, de déléguer. C’est là où ça devient bloquant pour notre équilibre : on veut faire tout soi-même, ce qui nous amène en effet souvent à un épuisement mental et physique.

Et le burn-out d’entrepreneur, j’en parle dans cet article.

8. Hyperesthésie

Il s’agit d’une intensité extrême de la sensibilité des sens. L’hyperesthésie est l’une des caractéristiques qu’on retrouve couramment chez le Zèbre Hypersensible HPI et HPE qui ressent tout, en permanence, de façon exacerbée.

C’est gênant dans la vie de tous les jours : tu supportes mal les odeurs des transports, travailler dans un open space est une torture et tu as mal aux yeux à cause de la lumière artificielle.

Cependant, si tu es entrepreneuse, tu peux te créer l’environnement qui te convient, te permet de te sentir bien. En termes de confort de vie, c’est un plus non négligeable puisque tu pourras tout adapter selon tes besoins

Et selon le domaine, surtout dans les relations d’aide, cette caractéristique peut te permettre de proposer des expériences uniques à tes clients. Parmi mes clientes, une experte en soins énergétiques, une herboriste et une olfacto-thérapeute…

9. Impatience et perfectionnisme

Tu as envie que ce soit fini avant de commencer, n’est-ce pas ? Normal. Ton cerveau va vite, tu comprends vite… et tu t’ennuie vite aussi.

Et en même temps, tu es tellement perfectionniste que tu as envie que ce soit travaillé jusqu’au dernier détail. Tu perds beaucoup de temps pour tout finaliser, pour que ce soit digne d’être montré : tes écrits, tes offres, ton site.

Il y a donc un équilibre à trouver à court et long terme. Ne pas tout contrôler, lâcher prise sur le résultat qui ne dépend pas entièrement de l’animal à rayures que tu es et passer à l’action qui te donne un feed-back rapide de tes clients.

J’accompagne mes clientes dans la mise en place d’une méthode concrète qui permet d’atteindre cet équilibre.

10. Critique intérieur et légitimité

Ça vient des croyances, ça vient de ton enfance, c’est le côté obscur de ton perfectionnisme : tu es très critique envers toi-même. (Et c’est d’ailleurs pour cela que tu te poses toutes ces questions des freins et que tu lis cet article.)

Le critique intérieur, ça n’a pas de lien avec la réalité, c’est une construction de ton mental.

Comment faire pour le déjouer et te sentir légitime dans ton entreprise ?

Si tu apprends à être aussi empathique et bienveillante envers toi-même que tu es avec tes clients, je pense que tu pourras limiter les dégâts et ne pas te poser éternellement cette question de légitimité.

Tu peux changer ta perspective en arrêtant de te focaliser sur tes manques et mettant l’accent sur ce que tu peux apporter aux autres, au monde grâce à tes dons. Ce changement d’angle de vue fera toute la différence.

Tu auras cette confiance pour te sentir légitime car tu seras toi-même. Personne d’autre ne peut prendre ta place, n’a pas tes capacités, ta sensibilité, ta façon de parler ou d’accompagner. Si tu acceptes de déployer tes capacités, les éléments de ton « package » de zèbre hypersensible, tu seras une entrepreneuse unique et puissante.

Formation en ligne : Syndrome de l’imposteur, ou Comment te sentir légitime ?

11. Énergie instable

Tes sens, tes émotions et tes pensées te vident de ton énergie. Tu te fatigues vite et tu te demandes si tu sauras participer au marathon d’entrepreneuse.

Ça fait partie des données à ne pas négliger, de prendre soin de toi, de te remplir d’énergie. Te ressourcer doit être ta priorité. Il suffit de te connaître ta personnalité et de trouver ton rythme, d’accepter d’être humaine et non pas une machine. Même si ton cerveau hyper-puissant d’adulte surdoué te dis le contraire.

C’est comme un garde-fou. Cette énergie instable t’impose de trouver ton propre mode d’emploi et d’entreprendre de ta propre manière.

Est-ce que tu en as envie ? Est-ce que tu as envie de déployer ton potentiel de zèbre dans l’entrepreneuriat ? Je t’accompagne avec joie sur ce chemin.

En attendant, tu peux télécharger ce calendrier GRATUIT que j’ai créé spécialement pour les zèbres entreprenantEs.
Il contient 12 outils simples et efficaces pour t’aider à entreprendre selon tes propres règles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *